FINUL

Opération militaire des Nations Unies au Liban

En 1978, la FINUL a été établie par le Conseil de sécurité des Nations-Unies pour confirmer le retrait des troupes israéliennes du sud du Liban, rétablir la paix et la sécurité internationales et aider le Gouvernement libanais à rétablir son autorité effective dans la région. Le mandat de la mission a été ajusté deux fois en raison des développements intervenus en 1982 et en 2000.

Après la crise de juillet/août 2006, le Conseil de sécurité a décidé que la Force devra, en sus de l’exécution de son mandat d'origine, contrôler la cessation des hostilités, accompagner et appuyer les forces armées libanaises à mesure de leur déploiement dans tout le Sud et fournir son assistance pour aider à assurer un accès humanitaire aux populations civiles et le retour volontaire des personnes déplacées dans des conditions de sécurité.

L’Armée a participé à la FINUL au sein du contingent BELUFIL ( BELGIAN-LUXEMBOURG FORCES IN LEBANON) d’octobre 2006 à octobre 2014.

La contribution a été modulée à plusieurs reprises.

Jusqu’en octobre 2008, des officiers, sous-officiers et des soldats ont occupé diverses fonctions au sein de l’état-major du contingent.

Le détachement médical BELUFIL a été renforcé par le médecin de l’Armée et un sous-officier infirmier en 2008 et en 2012.

Des équipes EOD luxembourgeoises, composées à chaque fois de deux sous-officiers démineurs et d’un soldat étaient intégrés au sein des détachements BELUFIL 9, 11 et 15.

Lors des rotations des détachements BELUFIL 18, 20, 22 et 24, un sous-officier et un soldat-volontaire ont rempli une fonction administrative au sein de l’état-major du contingent belge.