UNPROFOR

Par la résolution 743 du 21 février 1992, le Conseil de Sécurité des Nations-Unies a décidé de mettre sur pied une unité de casques bleus afin de séparer les belligérants en ex-YOUGOSLAVIE. L'Armée LU a participé à ces forces appelées UNPROFOR (United Nations Protection Forces) ou encore FORPRONU.

L'Armée luxembourgeoise a participé au bataillon belge de la Force de Protection des Nations unies en CROATIE, plus précisément en BARANJSKO PETROVO SELO (dit BPS) respectivement à BELI MANASTIR (CDet) , située en SLAVONIE ORIENTALE, moyennant un contingent de 41 militaires, dont 3 officiers, 7 sous-officiers et 31 volontaires. Pendant la période de mars 1992 à août 1993, trois contingents sont partis en mission arrêtée pour une durée de 6 mois pour les deux premiers contingents et de 4 mois pour le dernier contingent.

La mission consistait à effectuer des points de contrôle (Check Point) et des patrouilles de sécurité ainsi qu'à fournir de l'aide humanitaire.