EUFOR RD CONGO

Opération militaire de l'UE en République démocratique du Congo

L’UE a lancé une opération militaire en appui de la Mission de l’Organisation des Nations Unies au Congo (MONUC) lors du processus électoral en 2006, opération EUFOR RD Congo. La résolution 1671 (2006) du 25 avril 2006 du Conseil de sécurité des Nations Unies conférait à l’UE un mandat clair et conforme au droit international pour cette opération. Pendant ces élections historiques, EUFOR RD Congo allait épauler la MONUC dans la sécurisation de la région.

Selon les termes de la résolution 1671, le mandat de l'EUFOR RD Congo consistait à:

  • apporter son soutien à la MONUC pour stabiliser une situation;
  • contribuer à la protection des civils;
  • contribuer à la protection de l’aéroport N’Djili à Kinshasa;
  • assurer la sécurité du personnel et des installations propres;
  • effectuer des opérations d’extraction de personnel en danger.

La planification et la coordination de l’opération dans son ensemble se sont faites à partir du quartier général opérationnel à Potsdam en Allemagne. Ce quartier général qui était subordonné au Comité politique et de sécurité de l’UE se situait au niveau stratégique de l’opération. Au niveau tactique, on trouvait le quartier général de la force qui lui était sous les ordres du quartier général opérationnel. EUFOR RD Congo se composait d’un élément avancé à Kinshasa, de plus ou moins 1.200 personnes, d’une force en attente rapidement déployable, de la taille d’un bataillon de l’ordre de 1.100 personnes située au Gabon et d’une réserve stratégique disponible à partir de l’Europe. Vingt-et-un États membres et 1 pays non membre participaient à l’opération. La mission était définie dans le temps pour une durée de quatre mois à partir du 30 juillet 2006, le jour du premier tour des élections présidentielles. EUFOR RD Congo était une opération autonome de l’UE.

En même temps, l’UE allait poursuivre les missions EUSEC RD Congo - une mission consultative promouvant la réforme du secteur de la sécurité - et EUPOL Kinshasa - une mission d’assistance à la création d’une unité de police intégrée et à la formation de cette dernière selon les normes internationales. Les forces de EUFOR RD Congo allaient intervenir dans différentes parties du pays afin d’assister dans la sécurisation des régions. Toute intervention était le fruit d’une concertation étroite avec la MONUC et les autorités nationales.

De juillet à novembre 2006, le Luxembourg a détaché un officier à l’Etat-major de la force (FHQ) à Kinshasa. Il faisait office d’officier de liaison entre les troupes onusiennes (MONUC) et européennes (EUFOR). Un sous-officier assumant une fonction administrative a été détaché au sein du quartier général opérationnel (OHQ) à Potsdam.