Le Bataillon d'Artillerie et les Forces Territoriales (1959-1967)

En 1961, un bataillon d'artillerie légère de 105 mm est mis à la disposition de l'OTAN.

À partir de la fin de 1961 le noyau de la nouvelle unité fonctionne à DIEKIRCH. Le bataillon est doté de 18 obusiers de 105 mm de l'ancien bataillon d'artillerie du GTR. L'ordre de bataille du bataillon fait état de 32 officiers, 110 sous-officiers et 308 soldats, soit 450 hommes au total.

En outre, l'unité d'artillerie est destinée à être formée de volontaires.

En 1963 le bataillon est rattaché à la 8e Division d'Infanterie américaine, stationnée en Allemagne fédérale.

Outre la contribution OTAN, en l'occurrence le bataillon d'artillerie, les Forces territoriales sont constituées.

Leur effectif prévu en temps de guerre était de 3.511 hommes. Elles devaient comprendre :

  • un bataillon mobile, ayant pour mission la protection générale du territoire (38 officiers, 138 sous-officiers et 842 soldats, soit 1.018 hommes),
  • un bataillon de garde statique, auquel incombe la protection des points sensibles du territoire (36 officiers, 120 sous-officiers et 826 soldats, soit 982 hommes),
  • une compagnie mouvements et transports (16 officiers, 37 sous-officiers et 161 soldats, soit 214 hommes),
  • une compagnie de police militaire (5 officiers, 15 sous-officiers et 118 soldats, soit 138 hommes),
  • un bataillon d'observation et de renseignements (34 officiers, 60 sous-officiers et 388 soldats, soit 482 hommes),
  • une compagnie de transmissions (11 officiers, 59 sous-officiers et 272 soldats, soit 342 hommes),
  • une compagnie d'état-major (36 officiers, 61 sous-officiers et 238 soldats, soit 335 hommes).

La majeure partie de ces unités sont des formations de réserve.

S'y ajoutent la Direction et la Base des Services techniques implantées à CAPELLEN.

Précisons finalement que la Garde grand-ducale restée totalement indépendante au temps du GTR, est rattachée au Commandement du Territoire. Elle est stationnée à WALFERDANGE, puis à CAPELLEN. En 1966 elle sera dissoute et ses missions et prestations seront transférées au bataillon d'artillerie.

Le Bataillon d'Artillerie et le Commandement du Territoire ainsi que le Centre d'Instruction de l'Armée, implantés à DIEKIRCH, sont aux ordres du Quartier général de l'Armée installé au Château de WALFERDANGE.