Compagnie A

Historique

Compagnie d'infanterie légère jusqu'en 1987, chargée alternativement de missions de défense territoriale ou participant à la contribution OTAN de l'Armée au sein du bataillon d'infanterie luxembourgeois, la Compagnie A devient en 1987 une "compagnie d'éclairage et d'appui " chargée de la défense militaire du territoire et reçoit une nouvelle structure, où l'on peut signaler entre autres un peloton de mortiers.

En 1996, la Compagnie A fut chargée de constituer le noyau du Contingent luxembourgeois rattaché à la 1e Division Mécanisée Belge dans le cadre de l'adhésion du Luxembourg à l'Eurocorps (09 Sep 1996). A ce titre, la Compagnie fut restructurée en compagnie de reconnaissance et articulée de la façon suivante :

  • Etat-Major de Compagnie
  • Pelotons de reconnaissance
  • Peloton antichar

L'instruction des pelotons envoyés en mission PSO (Peace Support Operations) s'est déroulée aussi en grande partie au sein de la Compagnie A, que ce soit pour les missions UNPROFOR (Croatie du Nord), IFOR, SFOR (Bosnie Herzégovine) ou KFOR (Kosovo). Ainsi depuis décembre 1999, la mission principale de la compagnie est l'entraînement des pelotons partant en mission KFOR. A noter que le charroi utilisé au Kosovo, provient aussi de la compagnie.

Il convient encore de remarquer que la Compagnie A est jumelée à deux unités belges :

  • le Camp de Lagland (31 Mai 1990)
  • le 4e Escadron de Chasseurs à Cheval (4e ChCh) (07 Mai 1998)

Organisation actuelle

Le tableau organisationnel de la Cie prévoit:

  • 1 élément de commandement (Commandant de compagnie, adjudant d'unité et bureau de compagnie pour l'administration, sous-officier ravitaillement pour la gestion du matériel, etc.)
  • 3 pelotons de reconnaissance à 4 sections (effectif : 1 officier, 5 sous-officiers, 25 caporaux et soldats volontaires par peloton)

Lors de la mise sur pied du contingent Eurocorps, la Compagnie sera renforcée d'éléments d'appui logistique.

L'Etat-Major de Compagnie

L'Etat-Major est un élément de commandement, où on retrouve le Commandant de Compagnie, son Adjoint, l'Adjudant de Companie , chef du bureau de compagnie responsable de l'administration et de la gestion du personnel, le sous-officier fourrier pour la gestion du matériel, un responsable du charroi, du matériel de transmission, etc.

En opérations, l'Etat-Major dispose du charroi et des moyens de communication (liaisons vers le bas et le haut) pour assurer 2 postes de commandement. S'y trouvent entre autres aussi des éléments de liaison (Officier de liaison, estafette). Il est ainsi doté de HMMWV shelters et HMMWV de commandement.

Pelotons de Reconnaissance
Equipé de HMMWV blindés munis d'une mitrailleuse Mi.50, le peloton se compose de 4 sections à 2 véhicules et d'une section de commandement, ce qui revient à 10 HMMWV et un camion MAN.

Activités des soldats
Les soldats qui se retrouvent au sein de l’Etat-Major sont chargés de tâches Au sein des pelotons, les soldats occupent les fonctions de chauffeur/opérateur, tireur à la Mitrailleuse et peuvent même être chef d'équipe, càd avoir la responsabilité d'un véhicule.

Missions

La Compagnie, engagée dans des opérations comme Contingent Corps Européen, sert d'unité indépendante de reconnaissance au profit de la 1e Division belge, respectivement d'une de ses brigades.

Ainsi, elle a pour vocation l'entraînement des pelotons et la participation à des exercices internationaux.

Une autre tâche est constituée par les gardes de sécurité et les gardes d'honneur: garde au Palais Grand-Ducal.

Comme les autres unités du centre militaire, la Compagnie peut aussi être réquisitionnée que ce soit pour prêter main forte à la Police, ou pour prêter main forte pendant des catastrophes naturelles telles qu'inondations, etc.

Entrainement

L'entraînement normal du soldat au sein de la compagnie comprend :

  • des cours techniques : manipulation du charroi, de l'armement, des radios ;
  • une instruction militaire générale (premiers soins, identification de véhicules militaires, école du soldat) ;
  • une instruction physique et sportive (continuation de l'instruction reçue à l'instruction de base) ;
  • une instruction tactique sur le terrain combinée à la vie sur le terrain.

L'instruction a principalement lieu au Grand-Duché de Luxembourg, mais aussi au Camp militaire de Lagland (Belgique).

Exercices

Dans le cadre de son rattachement à la division belge, la Compagnie peut participer

  • avec son Etat-major aux CPX (Command Post Exercice), exercices sur cartes destinés aux entraînements des postes de commandement ;
  • avec toute la Compagnie aux périodes de camp ou FTX (Field Tactical Exercice) organisés par les brigades belges. A ce titre, la Compagnie a ainsi pu participer à des exercices en terrain civil en Belgique ou dans des camps tels que Vogelsang.

Activités diverses

Outre les exercices et les entraînements, la Compagnie peut recevoir d'autres tâches, telles que parades ou participation à des journées d'information ou portes ouvertes.

Elle peut également participer à des activités de cohésion, que ce soit en VTT ou des initiations aux techniques du rappel.