Le premier de deux nouveaux hélicoptères militaires est accueilli par l'Armée et la Police

Vendredi 15 novembre 2019

Le 15 novembre 2019 a eu lieu la cérémonie d'accueil du premier des deux nouveaux hélicoptères de l'Armée du type Airbus H145M au salon d'honneur de l'aéroport de Luxembourg en présence du Vice-Premier ministre, ministre de la Défense, ministre de la Sécurité intérieure, François Bausch, de la ministre de l'Intérieur, Taina Bofferding, du chef d'état-major de l'Armée, général Alain Duschène, du directeur général de la Police, Philippe Schrantz, ainsi que de représentants de la Nato Support and Procurement Agency (NSPA) et de la société Airbus.

Lors de cette cérémonie, le premier des deux nouveaux aéronefs a été présenté. Il s’agit d’un hélicoptère de la dernière génération équipé de technologies de pointe. Modulable selon les besoins des différentes missions qui pourront lui incomber, il est véritablement polyvalent.

Équipements

Les hélicoptères Airbus H145M sont des aéronefs multi-rôle équipés notamment de systèmes de communication cryptée et de technologies permettant d’assurer une opérabilité même en conditions nocturnes. Ils sont en mesure de détecter et d’identifier d’autres objets volants et disposent de caméras électro-optiques et infrarouge ainsi que d’un canal de transmission des informations sécurisé. Grâce à ce dernier, les images vidéo peuvent non seulement être visionnées au niveau d’un poste de commandement central, mais également sur le terrain dans des scénarios où un poste mobile s’impose.

En cas de nécessité, les hélicoptères peuvent transporter des troupes et celles-ci peuvent débarquer rapidement sans qu’un atterrissage ne soit nécessaire. Un système de treuil permet de déposer et de soulever des charges.

Par ailleurs, les deux aéronefs, qui sont tout à fait identiques, sont modulables à tel point qu’ils puissent être outillés et complétés par d’autres équipements. Les hélicoptères ne sont pas armés, mais en cas de besoin, leur configuration permet des adaptations en ce sens.

Les coûts de ce programme capacitaire se chiffrent à peu près à 39 millions d’euros, dont environ 24 millions pour l’acquisition en tant que telle et 15 millions pour des contrats de maintenance, la mise à disposition du personnel et les infrastructures.

Missions

Les deux Airbus H145M ont été acquis par la Défense pour les besoins futurs de l’Armée, mais peuvent également couvrir les besoins de la Police et d’autres départements ministériels en visant un maximum de synergies dans le cadre de l’exploitation.

L’appui des hélicoptères pourra donc aussi être sollicité par d’autres administrations pour des missions qui ne relèvent pas des domaines militaires ou policier.

Exploitation

Le second hélicoptère sera livré fin 2019, de sorte que les deux aéronefs seront opérationnels à partir de début 2020. Ils seront stationnés auprès de la Luxembourg Air Ambulance à l’aéroport de Luxembourg et opérés par ses pilotes jusqu’en décembre 2023. La Luxembourg Air Ambulance met donc à disposition du personnel pour opérer les aéronefs et assurer leur maintenance afin qu’une navigabilité des aéronefs soit garantie à tout moment.

Deux nouvelles machines pour remplacer l’ancien hélicoptère

L’ancien hélicoptère du type MD 902 McDonnell Douglas (LX-PGA) fut le premier hélicoptère propre à la Police. Acquis en 2005, il volait des missions de Police pendant 15 ans. Or, son remplacement est devenu incontournable en raison de son âge, de ses moyens techniques vétustes et de ses coûts de maintenance élevés.

Ce fut vers la fin des années 1990, lorsque les attaques contre des fourgons se multipliaient, que la Police s’est donnée de nouveaux moyens pour assurer la sécurité intérieure. Les premiers vols en hélicoptère ont eu lieu à partir de l’an 2000 avec des machines sous contrat de location, jusqu’à ce que la Police ait acquis le LX-PGA en 2005.

C’est en 2016 que le projet de remplacement de l’hélicoptère actuel est né. En 2018 la Défense a décidé d’acquérir deux nouveaux hélicoptères pour les besoins de l’Armée et de la Police.

Le support aérien de la Police Lëtzebuerg

Le support aérien de la Police Lëtzebuerg (8 personnes) fait partie de l’Unité de garde et d’appui opérationnel (UGAO) et intervient pour appuyer les activités policières menées au sol. Ses missions comprennent la recherche de personnes, l’encadrement lors de grands évènements et opérations ou encore la surveillance de transports à caractère sensible. Le service de support aérien mène aussi des vols préventifs à l’égard de la criminalité. De manière plus générale, il effectue une surveillance du territoire national. Sur demande, le support aérien de la Police Lëtzebuerg fournit son soutien aux collègues des pays voisins dans le contexte de la coopération policière internationale.

Communiqué par la Direction de la défense

Revenir à la liste des actualités