Réunion de travail par visioconférence entre François Bausch et Ludivine Dedonder, ministre de la Défense du Royaume de Belgique

Mercredi 03 mars 2021

Cette première entrevue entre les deux ministres était l’occasion de passer en revue la coopération entre le Grand-Duché de Luxembourg et le Royaume de Belgique en matière de Défense.

D’emblée, François Bausch a relevé l’excellente coopération entre les Défenses belge et luxembourgeoise : « La Belgique est le plus proche allié du Luxembourg, que ce soit en termes d’acquisition et d’exploitation en commun d’équipements militaires, de formation conjointe voire de déploiements de troupes luxembourgeoises à l’étranger dans le cadre de contingents belges ».

Unité binationale d’avions de transport militaire A400 établie avec succès

Le ministre luxembourgeois de la Défense s’est plus particulièrement félicité de la coopération belgo-luxembourgeoise dans le domaine aérien, qui a abouti à l’établissement avec succès d’une unité binationale d’avions de transport militaire A400M dans laquelle les personnels luxembourgeois et belge travaillent côte à côte et utilisent les avions sans distinction de nationalité.

Coopération satellitaire

François Bausch s’est également réjoui de la bonne coopération satellitaire, notamment en matière d’observation spatiale de la terre dans le cadre de l’exploitation du premier satellite luxembourgeois d’observation en 2023.

Etude de possibilités de coopération en matière de cyberdéfense

Vu les nouvelles menaces en terme de cybersécurité, les deux parties ont convenu d’étudier des possibilités de coopération en matière de cyberdéfense. François Bausch a évoqué dans ce contexte la stratégie luxembourgeoise de cyberdéfense et les possibilités de coopération entre alliés dans ce secteur.

Amélioration des carrières professionnelles

Après avoir constaté des défis similaires en matière de recrutement, les ministres ont convenu de partager leurs expériences respectives pour rendre plus attrayantes les carrières professionnelles dans le secteur de la défense et augmenter le nombre de femmes dans les forces armées respectives.

Implications sécuritaires liées au changement climatique

François Bausch a ensuite abordé les implications sécuritaires liées au changement climatique en réitérant que « pour le Luxembourg, il sera important de repenser et élargir le concept traditionnel de sécurité, en y intégrant également de nouveaux types de risques et de menaces, comme ceux liées au changement climatique, qui risquent d’avoir des conséquences géostratégiques et sécuritaires potentiellement déterminantes pour la sécurité et le bien-être des citoyens durant les décennies à venir ». Dans ce contexte, il a proposé de réfléchir ensemble à des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour le secteur de la sécurité et de la défense (non inclus dans le Protocole de Kyoto et l’Accord de Paris), sans que cela nuise pour autant à l’efficacité des missions et opérations des forces armées.

Source: Le Gouvernement luxembourgeoise

Communiqué par: la Direction de la défense

Revenir à la liste des actualités